29.03.2022

Blog

Boostrs

Revenir en arrière

À quoi sert l’extraction des compétences ?

L’extraction des compétences est au cœur de l’approche ontologique. En quoi cette démarche consiste-t-elle ? Et au service de quels processus RH est-elle pertinente ? Explications.

 

 

L’extraction des compétences : qu’est-ce que c’est ?

 

L’extraction des compétences consiste à identifier les connaissances, les savoir-faire et les savoir-être au sein d’un document puis à les extraire et les traduire en compétences normalisées afin de les exploiter. 

 

Cette démarche s’appuie sur des algorithmes de pointe en matière de traitement du langage naturel (NLP) permettant d’analyser et de structurer tout type de données (non structurées, texte libre, …), à partir de tout format de document (docx, pdf, xhtml, txt, …).

 

Ce procédé est indispensable au fonctionnement d’un moteur intelligent de gestion des compétences. En effet, c’est grâce à l’extraction des compétences qu’il est ensuite possible d’associer les métiers et les compétences à d’autres objets RH.

 

À lire aussi : Mapper et matcher les métiers et les compétences : les opportunités insoupçonnées

 

 

Pourquoi extraire les compétences des contenus RH ?

 

Traduits en compétences, les contenus de formation, les fiches métier et les CV sont plus faciles à matcher avec d’autres objets RH. Zoom sur les principaux bénéfices de cette démarche pour la formation, la mobilité interne et le recrutement.

 

→ Formation

 

L’extraction des compétences permet aux organismes de formation d’optimiser leur offre et de proposer une montée en compétences sur mesure aux apprenants. 

 

En mettant en lumière les compétences couvertes par leurs contenus de formation, cette démarche permet en effet aux acteurs de la formation de diagnostiquer leur offre. Ils peuvent ainsi identifier les contenus obsolètes, redondants ou manquants pour répondre aux besoins des apprenants et aux évolutions du marché de l’emploi.

 

De plus, cette approche centrée sur les compétences facilite la mise en relation des contenus de formation avec les profils des apprenants. Elle permet ainsi de leur suggérer des parcours de formation adaptés à leurs besoins.

 

À lire aussi : Votre offre de formation est-elle pertinente ?

 

 

→ Mobilité interne

 

L’extraction des compétences permet également de favoriser la mobilité interne.

 

En mettant en lumière les compétences associées aux différents métiers, les résultats obtenus à l’issue de l’extraction des compétences facilitent l’identification de passerelles entre les professions d’une organisation.

 

Cette démarche permet alors de matcher les profils des employés avec les postes à pourvoir en interne sur la base des compétences qu’ils requièrent.

 

Pour aller plus loin, et permettre aux collaborateurs d’être plus vite opérationnels suite à leur mobilité professionnelle, il est également possible de s’appuyer sur l’approche par compétences pour leur suggérer des formations adaptées afin de combler leur skill gap.

 

→ Recrutement

 

L’extraction des compétences permet de plus d’optimiser les démarches de recrutement. 

 

En identifiant les compétences au sein des CV, ce procédé permet en effet de mesurer plus facilement la compatibilité des candidats avec les offres d’emploi à pourvoir. Grâce à ces informations, il est alors possible de classer les postulants par niveau de matching en fonction des postes concernés.

 

Au-delà du gain de temps réalisé, les recherches des recruteurs sont alors plus pertinentes et favorisent les chances de réussite de leurs recrutements à moyen et long termes.

 

À lire aussi : Pourquoi mettre la data au cœur de sa stratégie de recrutement ?

Vous souhaitez en savoir plus sur l'extraction des compétences ?

Découvrez l'approche de Boostrs

Crédits illustration : https://www.istockphoto.com/fr/portfolio/CreativaImages