10.12.2021

Blog

Boostrs

Revenir en arrière

Comment optimiser les fiches métiers grâce au NLP ?

Les fiches métiers jouent un rôle essentiel en entreprise. Elles servent de référentiel pour les différents processus de gestion de carrière, du recrutement à l’évaluation des compétences, en passant par la formation et la mobilité interne. Il est donc crucial d’optimiser leur contenu. Pour quelles applications concrètes réaliser ces optimisations ? Et comment le NLP – Natural language processingpermet-il de les rendre plus pertinentes ?

 

 

Qu’est-ce qu’une fiche métier ?

 

Une fiche métier décrit les caractéristiques d’un métier de façon générale. Quel que soit le métier et l’entreprise concernés, elle détaille généralement les spécificités de la profession au travers des catégories suivantes :

 

  • Missions
  • Activités principales
  • Compétences requises
  • Évolutions de carrière

 

 

À titre d’exemple, voici une fiche métier de cuisinier :

 

  • Missions : élaborer des plats, réaliser des préparations culinaires et sélectionner des produits pour les confectionner.

 

  • Activités principales : composer des menus, sélectionner des légumes, des poissons et des viandes, les préparer, réaliser les cuissons, valoriser les productions au travers du dressage, nettoyer la cuisine en fin de service.

 

  • Compétences requises : connaître les produits alimentaires et les arts culinaires, gérer les approvisionnements, maîtriser les techniques de confection des plats à partir de produits bruts ou semi-élaborés, connaître les règles d’hygiène et de sécurité, organiser le poste de travail.

 

  • Évolutions de carrière : chef de partie, second de cuisine, chef de cuisine, directeur de la restauration.

 

Les compétences que permettent de mettre en lumière les fiches métiers jouent ensuite un rôle clé pour les différents processus de gestion de carrière des collaborateurs (recrutement, évaluations, formation, mobilité interne).

 

À lire aussi : Pourquoi et comment mettre en place une approche par compétences au sein de son organisation ?

 

 

Optimiser les fiches métiers : dans quel but ?

 

Des fiches métiers optimisées par le biais des compétences, c’est-à-dire comportant des compétences normées, permettent aux entreprises de bénéficier d’un aperçu plus objectif des savoir-faire et savoir-être dont disposent leurs collaborateurs et de ceux qu’elles doivent rechercher.

 

Mieux cibler la recherche de candidats lors des recrutements

 

Les fiches métiers sont primordiales dans le cadre des processus de recrutement. Elles permettent de mettre en évidence les compétences à aller chercher auprès des candidats. Plus les informations qui y sont présentées sont claires et précises, plus les descriptifs de poste et les offres d’emploi peuvent être rédigés de façon pertinente. La recherche de candidats s’en trouve plus efficace et ciblée. Optimiser les fiches métiers grâce à des compétences normalisées permet ainsi de rendre l’ensemble du processus de recrutement plus performant.

 

Faciliter l’évaluation des collaborateurs

 

Les fiches métiers aux compétences normalisées ne sont pas uniquement utiles dans le cadre du recrutement : elles le sont aussi pour faciliter l’évaluation des collaborateurs. En effet, plus les fiches métiers sont claires et précises, détaillant les compétences nécessaires à l’exercice de chaque métier, plus les fiches de postes qui en découlent peuvent être rédigées de façon objective.

 

En s’appuyant sur celles-ci, il est alors plus aisé, dans le cadre des entretiens annuels d’évaluation par exemple, de mesurer l’écart entre les compétences attendues sur un poste donné et celles dont dispose effectivement le collaborateur qui l’occupe. Cette démarche permet de faciliter l’identification des skill gaps de manière impartiale, et par conséquent de proposer des parcours de formation adaptés aux collaborateurs concernés.

 

À lire aussi : Comment diagnostiquer le skill gap en entreprise ? (Partie 1)

 

 

Proposer des formations adaptées

 

Connaître les compétences associées à un poste grâce à une fiche métier optimisée permet en outre de faciliter l’identification de ressources pédagogiques adaptées pour se former au métier concerné. En effet, les compétences normées permettent d’accéder à une clé de lecture commune pour relier les deux processus. Les compétences recensées dans les fiches métiers peuvent ainsi être mises en relation avec celles couvertes par les contenus de formation.

 

Ce matching compétences-formations permet de réaliser de réels gains de temps et d’efficacité pour les RH comme pour les collaborateurs. En effet, ces derniers sont généralement plus engagés dans leur démarche de formation lorsque celle-ci leur permet d’acquérir des compétences en lien direct avec l’exercice de leur profession.

 

Mieux connaître les passerelles entre les métiers

 

En mentionnant plus précisément et plus objectivement les compétences au sein des fiches métiers, la fonction RH peut également repérer plus facilement les liens entre les métiers et par conséquent les différentes passerelles possibles. Cette démarche permet de favoriser la mobilité interne au sein des organisations et, le cas échéant, de proposer des formations adaptées aux collaborateurs concernés pour maximiser leurs chances de réussite.

 

 

Comment le NLP permet-il d’améliorer le contenu des fiches métiers ?

 

De manière générale, le Natural language processing, ou traitement du langage naturel en français, vise à rendre compréhensible le langage parlé ou écrit aux machines. Appliqué aux fiches métiers, le NLP permet de veiller à la conformité des compétences qu’elles recensent mais aussi de pallier leur obsolescence.

 

Normaliser les contenus des fiches métiers

 

Les algorithmes d’analyse sémantique utilisés dans le cadre du NLP permettent de traduire automatiquement en compétences normées les compétences recensées dans les fiches métiers. Les techniques d’intelligence artificielle sur lesquelles le NLP s’appuie permettent également de réaliser une analyse comparative de ces compétences avec celles de métiers standardisés. L’objectif : s’assurer de leur conformité avec l’activité et, au besoin, réaliser les modifications, ajouts et suppressions nécessaires.

 

Cette démarche de normalisation des fiches métiers sur la base des compétences permet de mieux comprendre la profession exercée, mais aussi de faciliter le maniement et la mise en relation de ce contenu clé avec d’autres contenus RH (autres fiches métiers ou contenus de formation, par exemple).

 

Mettre à jour les fiches métiers

 

Des études clés mettent en lumière l’impact de macro tendances telles que l’automatisation et le télétravail sur les métiers et les compétences. Si ces évolutions ne sont pas anticipées et prises en compte dans les fiches métiers, ces dernières peuvent rapidement devenir obsolètes.

 

Pour éviter cette obsolescence et adapter leur contenu au fil du temps, il est possible de recourir au NLP. En effet, en associant les métiers de l’organisation à des métiers standardisés pour lesquels ces informations stratégiques ont déjà été renseignées, les techniques d’analyse sémantique permettent d’intégrer automatiquement les résultats de ces études au sein des fiches métiers de l’entreprise. Celles-ci peuvent ainsi être continuellement tenues à jour au regard de ces évolutions.

 

À lire aussi : IA et RH : à quoi servent les techniques de NLP ? (partie 1)

VOUS SOUHAITEZ EN SAVOIR PLUS SUR LA GESTION DES MÉTIERS ET DES COMPÉTENCES ?

Découvrez les APIs Map & Match de Boostrs

Crédits illustration : https://www.istockphoto.com/fr/portfolio/RoJDesign