13.02.2020

Blog

Boostrs

Revenir en arrière

Décodage #4 – Plan de développement des compétences, les écueils à éviter

­­ Découvrez « Décodage » une mini-série d’articles thématiques sur la gestion des compétences et les écueils à éviter de 4 processus RH qui l’accompagnent : la création d’un référentiel métiers et compétences, la GPEC, la mobilité interne et le plan de développement des compétences.
– Avec le témoignage de Jocelyn Martin, consultant RH, ex-DRH de Stago.

 

 

Aujourd’hui, force est de constater que pour rester compétitives, les organisations doivent pouvoir identifier les compétences dont elles disposent, celles qu’elles doivent développer, mais aussi celles qui leur manquent et qu’elles doivent acquérir pour augmenter leurs performances demain.

 

En d’autres termes, mettre en œuvre et conduire une politique de gestion des compétences est devenu un véritable outil stratégique pour les organisations.

 

Or, si beaucoup d’entreprises et de collectivités ont initié des démarches en ce sens, elles sont également nombreuses à observer que les processus RH sur lesquels elles s’appuient se révèlent insuffisants ou inadaptés aux évolutions constantes des métiers et compétences.

 

Pour comprendre comment optimiser ces processus, nous terminons cette mini-série d’articles sur la gestion des compétences par la thématique manifeste de la formation. Quels sont les écueils fréquemment rencontrés dans le cadre des plans de développement des compétences et comment les éviter ?

 

 

1. Qu’est-ce qu’un plan de développement des compétences ?

 

Le plan de développement des compétences, qui remplace le plan de formation depuis le 1er janvier 2019, regroupe toutes les actions de formation dont peuvent bénéficier les salariés d’une entreprise. Il est revu tous les ans, et contrairement au CPF, il est à la charge de l’employeur.

 

À lire aussi : Plan de développement des compétences : de quoi s’agit-il ?

 

 

2. Quels sont les écueils fréquemment rencontrés dans le cadre des plans de développement des compétences ?

 

Lors de la mise en place de ce processus, on constate souvent que :

 

 Les équipes gèrent le manque de compétences dans l’urgence :

 

Les organisations se rendent souvent compte de l’absence d’une compétence lorsqu’elles sont au pied du mur. En effet, il n’est pas rare que les managers constatent à l’issue d’une demande client que personne en interne n’est en mesure de mener à bien le projet dans l’immédiat.

« En France, on recueille chaque année les besoins en formation et ça devient un rituel inefficace. C’est soi-disant basé sur des besoins stratégiques, mais la vérité c’est qu'on ne connaît pas les compétences. La compétence, c’est quelque chose de précis. »

Jocelyn Martin, consultant RH, ex-DRH de Stago

 Les programmes de formation sont peu rentables :

 

Malgré leurs investissements en matière de formation, beaucoup d’organisations n’anticipent pas suffisamment et/ou ne proposent pas à leurs collaborateurs des contenus adaptés à leurs besoins réels de formation.
Il ne s’agit pas de décisions volontaires ; cela émane plutôt du fait qu’elles manquent bien souvent d’outils pour le faire.
Or, plus le manque de pertinence des formations proposées est conséquent, plus cela impacte négativement le ROI de leur plan de développement des compétences. Un indicateur alarmant pour un outil conçu notamment au service du projet de l’entreprise.

 

 

3. Comment les éviter ?

 

Nous vous partageons 3 clés pour optimiser les plans de développement des compétences :

 

 Prendre en compte les tendances marché afin d’anticiper concrètement les futurs besoins métiers :

 

Il est important de noter qu’un plan de développement pertinent s’appuie sur des données marché fiables ciblant les compétences en déclin et celles en tension sur lesquelles capitaliser.

 

 Établir une cartographie de compétences fiable et précise :

 

Une ressource fondamentale qui présente un état des lieux des compétences disponibles au sein de l’organisation. Elle constitue une base de travail précieuse afin d’identifier les actions de formation à mettre en place pour atteindre les objectifs stratégiques de l’organisation.

 

À lire aussi : Formation : le rôle majeur du référentiel métier / compétences

 

 

 Cartographier le catalogue de formation de l’organisation :

 

Il est essentiel de comprendre comment l’offre de formation de l’organisation est articulée et de la mettre en regard des besoins business.

 

 

Dans le cadre de projets de gestion des compétences, les solutions digitales et l’IA sont de véritables alliées pour les organisations.

C’est pour cette raison que Boostrs a créé un écosystème de solutions qui vous accompagnent dans la mise en œuvre de vos processus RH, notamment grâce à la création de cartographies de compétences et de données enrichies de tendances marché.

VOUS SOUHAITEZ EN SAVOIR PLUS ?

DÉCOUVREZ LE SKILLMAPPER

Découvrez les autres articles de la mini-série « Décodage » sur la gestion des compétences :