22.07.2020

Blog

Boostrs

Revenir en arrière

Faciliter la mobilité interne : quels avantages ?

La mobilité interne correspond à un changement de poste interne à une même entreprise. Elle s’oppose à la mobilité externe qui suppose, quant à elle, un changement d’employeur. Pourquoi favoriser la mobilité professionnelle interne ? Quels sont les avantages pour l’entreprise et pour les salariés ?

 

 

Les avantages de la mobilité interne

 

Gain de temps et d’argent dans le processus de recrutement, meilleure productivité et atout pour sa marque employeur : quels sont les bienfaits de la mobilité interne ?

 

Un atout économique

 

La mobilité interne permet à l’entreprise de faire des économies sur les coûts liés au recrutement. Le temps passé dans la recherche des profils, la sélection des CV, les entretiens des candidats, toutes ces démarches sont chronophages. Ajoutez à cela les honoraires des agences de recrutement, au final, le temps passé et le budget consacré aux recrutements sont très conséquents, encore plus pour une grande entreprise. Favoriser la mobilité interne permet donc à la structure de réaliser d’importantes économies de temps et d’argent. Autre gain de temps permis par la mobilité interne : la période d’adaptation et d’intégration se voit largement diminuée. Les collaborateurs déjà habitués aux processus de l’entreprise prennent bien plus vite leurs marques qu’un nouveau collaborateur fraîchement débarqué.

 

À lire aussi : Décodage #3 – Mobilité interne, les écueils à éviter

 

 

Une meilleure productivité

 

Pourquoi se tourner vers une autre entreprise lorsque la mobilité interne est possible au sein de son entreprise actuelle ? En communiquant avec clarté et transparence sur sa politique de mobilité interne, une entreprise inclue plus facilement les salariés dans sa stratégie sur le long terme. Les collaborateurs désireux d’évoluer et de valoriser d’autres compétences ont ainsi tendance à se montrer plus fidèles à leur entreprise. Ils font aussi davantage confiance aux ressources humaines et ne se tournent donc pas vers une entreprise concurrente lorsqu’ils ressentent le besoin de faire évoluer leurs compétences. Se sentant impliqués dans le projet de l’entreprise, les salariés font preuve d’un meilleur engagement, synonyme de fidélité, mais aussi de motivation et donc de productivité.

 

À lire aussi : Qu’est-ce qu’une compétence ?

 

 

Un axe de développement pour travailler sa marque employeur

 

Un salarié qui se sent impliqué dans la stratégie de son entreprise, c’est un collaborateur motivé et fidèle. La rétention des salariés et la gestion des talents sont des points forts dans la construction de la marque employeur. Une politique de mobilité interne bien gérée par les ressources humaines et expérimentée par les employés véhicule une image positive pour l’entreprise. C’est un atout de plus pour séduire de nouveaux collaborateurs lors d’un processus de recrutement. Ils sauront y voir le signe d’une entreprise soucieuse de l’épanouissement professionnel de ses membres.

 

Comment favoriser la mobilité interne ?

 

Manque de communication des ressources humaines, crainte des salariés d’évoluer au sein d’une même structure de peur d’être mal vus : pourquoi la mobilité interne fait-elle défaut dans certaines entreprises ? Quels sont les acteurs susceptibles de favoriser la mobilité interne ?

 

Le salarié, acteur de sa mobilité

 

En France, rechercher des postes en interne n’est pas un réflexe. Beaucoup de candidats craignent que leur demande de mobilité interne soit mal vue ou perçue comme un signe d’instabilité. C’est pourquoi la plupart des salariés ne consulte pas les offres en interne ou ne s’adresse pas aux ressources humaines. Pour favoriser leur évolution professionnelle, les collaborateurs doivent être acteurs de cette mobilité et manifester leurs ambitions de carrière. Cela passe par une formulation de leurs souhaits à leur manager et à la DRH.

 

À lire aussi : Comment réussir sa mobilité interne ?

 

 

Le rôle des RH et des managers

 

Grâce à leurs connaissances et leur proximité avec leurs collaborateurs, les managers semblent être les plus aptes à prendre des décisions en matière de mobilité interne. Néanmoins, il arrive parfois que leurs initiatives soient bridées par des conflits d’autorité avec les RH en charge de finaliser le processus de recrutement. C’est pourquoi il est important de favoriser la communication entre managers et RH afin d’inciter les salariés à parler plus librement de leurs ambitions.

 

RH, managers, salariés : tous acteurs de la mobilité interne

 

Le manque de communication entre les RH, les salariés et leurs managers semble donc être le frein principal de la mobilité interne. Une meilleure communication entre ces différents acteurs afin de mettre en avant les promotions et les changements de poste est donc nécessaire pour favoriser la mobilité au sein de l’entreprise. Véritable levier de compétitivité, une politique de mobilité interne réussie garantie une meilleure productivité de l’entreprise, des économies en matière de recrutement, et elle contribue aussi au rayonnement de la marque employeur.

VOUS SOUHAITEZ EN SAVOIR PLUS SUR LA MOBILITÉ INTERNE AVEC BOOSTRS ?

DÉCOUVREZ LE TALENTMAPPER