12.02.2020

Blog

Boostrs

Revenir en arrière

Gestion des compétences : 3 moments clés pour lancer une cartographie

Quel est le facteur le plus important dans le succès à long terme d’une entreprise ou d’une organisation ?  Il n’y a pas de réponse toute faite à cette question. Cependant, une chose est sûre pour toutes : la seule constante est le changement.

Si votre organisation compte réussir aujourd’hui, et à l’avenir, elle doit faire face aux changements inévitables qui s’annoncent. Avec le temps, votre marché, les besoins de votre clientèle et le calibre de la concurrence vont changer et vous devrez vous y adapter. Une gestion du changement réussie exige de la prévoyance, de la résilience et de la souplesse.

Pour vous assurer d’avoir ce qu’il faut pour naviguer dans les horizons à venir, vous devrez évaluer vos équipes et vous assurer qu’elles sont à la hauteur des défis qui s’annoncent. Et la meilleure façon d’y parvenir reste la cartographie de compétences.

 

Voici les 3 moments clés dans la vie d’une entreprise où lancer un projet de cartographie de compétences :

 

 

1. Lorsque vous vous préparez à un grand changement

 

Vous savez peut-être déjà que des changements se profilent pour votre organisation. Il se peut qu’un changement de direction soit en cours ; ou peut-être, êtes-vous en train de fusionner avec une autre organisation ou de voir votre marché changer ?

 

Une bonne gestion du changement n’est pas le fruit du hasard. Elle doit être soigneusement anticipée et planifiée. Et vous ne surmonterez pas ces changements seul. Il vous faut des équipes capables de répondre à ces changements armés des bonnes compétences.

 

→ La première étape est donc d’avoir un inventaire exhaustif des aptitudes et des compétences dont vos employés disposent aujourd’hui.

 

→ Seulement en ayant cette première grille de lecture, vous pourrez savoir si vos équipes sont armées des compétences pour surmonter les changements à venir.

 

→ À vous ensuite de former et de recruter en fonction des besoins identifiés.

 

À lire aussi : Comment faire face à l’obsolescence des compétences?

 

 

2. Lorsque vous avez initié un changement et que la tentative a échoué

 

Il y a toutes sortes de raisons qui peuvent expliquer l’échec d’une tentative de changement. Vous avez peut-être mal évalué vos ressources ou surestimé vos prévisions commerciales ; peut-être que le timing n’était pas le bon, ou encore que le changement n’a pas été accepté par vos collaborateurs.

 

De manière générale, c’est probablement l’exécution du changement qui a posé problème. Alors, n’abandonnez pas. Prenez plutôt un moment pour réévaluer les compétences de vos collaborateurs. Ce sont eux les acteurs du changement.

 

Si l’exécution a échoué c’est probablement que les compétences dont vous auriez eu besoin pour réussir n’étaient pas réunies.

 

→ Une bonne cartographie de vos compétences, dynamique, vous fournit les informations nécessaires sur les forces et les faiblesses qui vous aideront à progresser.

 

 

3. Lorsque vous avez besoin d’un avantage concurrentiel

 

Pour chaque organisation, il y a toujours un moment de crise où soudain les méthodes de travail habituelles ne fonctionnent plus.

 

Pour rester compétitif, vous devrez changer votre façon de travailler. Chaque aspect de vos opérations doit faire l’objet d’un examen minutieux. Vous devez vous demander s’il existe de nouvelles technologies ou de nouvelles compétences qui pourraient vous aider.

 

Il ne s’agit pas ici de simplement copier ses concurrents ; car vous ne voulez pas faire ce qu’ils font, vous voulez les dépasser et vous démarquer.

 

Cependant, si vous ne maîtrisez pas les forces et les faiblesses spécifiques de vos équipes, il est plus difficile de connaître ce qui vous différencie vraiment, et donc les aires de compétences où vous pouvez dépasser la concurrence.

 

Faire l’inventaire des compétences au sein de votre entreprise vous montrera ce que vous êtes capable de faire mieux que quiconque. Cela vous permet de maximiser vos forces, au lieu de surmener vos employés dans des domaines où ils manquent peut-être de compétences.

 

→ Dans le bon contexte, un projet de cartographie de compétences permet d’obtenir des informations précieuses qui peuvent faire passer votre organisation de bonne à excellente et vous différencier.

 

→ La cartographie est également un outil pour affiner votre vision, vous positionner face à vos concurrents et relier les compétences des employés aux objectifs stratégiques de l’entreprise.

 


Conclusion

 

Il est important de garder en tête que mettre en place une bonne cartographie de compétences demande du temps et des ressources. Alors, n’attendez pas d’en avoir besoin en urgence pour débuter votre projet.

 

Aujourd’hui, des solutions comme Boostrs vous permettent de développer des cartographies de compétences en quelques semaines ; et de les garder à jour de manière dynamique pour être toujours en phase avec la réalité de votre organisation.

Vous souhaitez en savoir plus ?

Découvrez le Skillmapper

Crédits illustration : https://www.istockphoto.com/fr/portfolio/tanyast