05.11.2021

Blog

Boostrs

Revenir en arrière

La data RH pour booster l’engagement des collaborateurs

La data prend une part de plus en plus déterminante dans les RH. Des formations proposées aux salariés aux parcours de carrière sur mesure, comment l’exploitation des données permet-elle de développer l’engagement des collaborateurs ? Focus sur la data RH et certains de ses usages pour booster la motivation des collaborateurs à long terme.

 

 

La data au service des RH

 

Les organisations génèrent et stockent de plus en plus de données. Cette data présente une véritable valeur ajoutée dans le domaine des RH.

 

État des lieux de la data RH en entreprise

 

Depuis des années, les entreprises produisent et collectent des données dans le cadre de leurs différents process. L’enjeu est désormais d’interpréter ces informations pour pouvoir les exploiter au service de leurs projets.

 

Ainsi, l’analyse et le traitement de la data RH constituent aujourd’hui un enjeu majeur pour permettre aux organisations de mieux connaître leurs collaborateurs afin de les accompagner de façon adaptée au cours de leur carrière.

 

À lire aussi : L’IA au service de la gestion de carrière

« 73 % des employeurs européens apprécient la valeur ajoutée des informations obtenues à partir des données RH. »

Source : sysk.fr

Les applications de la data RH

 

La data RH et son analyse sont précieuses en ce qu’elles offrent de nombreuses possibilités pour soutenir la fonction RH dans ses diverses missions. L’analyse des données RH – appelée Analytics RH – regroupe ainsi un ensemble de techniques qui permettent de traiter les informations pour répondre aux différentes problématiques rencontrées par les ressources humaines.

 

L’analytics RH permet ainsi notamment :

 

  • d’optimiser les différentes étapes du processus de recrutement (création de fiches de poste plus objectives, analyse des compétences au sein des CV, matching poste-candidat, évaluation des compétences) ;

 

  • de développer la productivité de l’entreprise (analyse de l’évolution des compétences au sein des catégories de métiers pour mettre en place les actions nécessaires afin de s’y adapter) ;

 

  • de réduire le turnover en proposant des parcours de carrière et des formations réellement adaptés aux collaborateurs ;

 

  • de booster l’engagement des équipes en leur offrant la possibilité d’exploiter tout leur potentiel, grâce à des dispositifs de gestion des talents sur mesure.

 

 

À lire aussi : Les usages et applications de la data RH

 

 

Comment la data RH permet-elle de booster l’engagement des collaborateurs ?

 

L’exploitation de la data fait partie des leviers permettant de maintenir et de développer l’engagement des collaborateurs. De quelle façon ? En leur offrant la possibilité d’accéder à des formations personnalisées et des parcours de carrière sur mesure.

 

Offrir des parcours de formation personnalisés grâce à la data

 

La data RH est un réel atout pour suggérer des parcours de formation adaptés aux besoins et aux souhaits des collaborateurs. En effet, en s’appuyant sur des algorithmes d’intelligence artificielle, il est possible d’analyser des données clés telles que les contenus de formation et les informations liées au profil des apprenants pour proposer aux collaborateurs des parcours de formation et des contenus pédagogiques personnalisés. Les apprenants peuvent ainsi accéder à des formations tenant compte de leur niveau, leur rythme d’apprentissage et leurs objectifs personnels.

 

On appelle cette approche l’adaptive learning, ou apprentissage adaptatif. Elle constitue généralement une source d’épanouissement pour les salariés car elle leur permet de personnaliser leur montée en compétences. Plus le processus de formation est personnalisé, plus il a de chances de motiver et d’engager réellement les collaborateurs.

 

À lire aussi : Référentiel de compétences : un indispensable pour mettre en place son propre adaptive learning

 

 

Optimiser la gestion des carrières grâce à l’analytics RH

 

La data RH, et plus particulièrement son analyse, permettent de construire automatiquement des parcours de carrière pertinents pour les collaborateurs. Pour ce faire, la technologie s’appuie sur une donnée clé commune à l’ensemble des processus RH : la compétence. En mesurant la proximité entre les compétences requises pour exercer les différents métiers d’une organisation, l’IA permet ainsi de suggérer des parcours de carrière objectifs et pertinents.

 

Sa plus-value réside également dans le fait d’ouvrir le champ des possibles en mettant en lumière des opportunités d’évolutions professionnelles moins conventionnelles. En effet, la technologie permet aussi de mettre en relation des métiers dont les compétences sont proches mais qui, traditionnellement, ne sont pas nécessairement associés.

 

Pour aller plus loin, il est également possible de faire appel à l’intelligence artificielle pour couvrir le skill gap, c’est-à-dire l’écart de compétences entre deux métiers. Que cela soit dans le cadre d’un upskilling ou d’un reskilling, la technologie permet en effet d’identifier les contenus de formation les plus adaptés pour permettre aux collaborateurs de réaliser la passerelle entre leur profession actuelle et celle qu’ils visent.

 

Les data RH permettent ainsi de gagner en efficacité et de faciliter les évolutions professionnelles des collaborateurs. Elles constituent de précieuses alliées pour fidéliser les salariés au sein de la structure et booster leur engagement à long terme.

 

À lire aussi : Faciliter la mobilité interne : quels avantages ?

 

 

Les outils pilotés par la data RH au service de l’engagement des collaborateurs

 

Cartographie, référentiel, matching : aujourd’hui, plusieurs outils pilotés par la data permettent à la fonction RH de renforcer l’engagement des collaborateurs en interne.

 

Les outils de gestion des métiers et des compétences : la cartographie et le référentiel

 

La cartographie et le référentiel de métiers et de compétences sont deux outils clés permettant d’obtenir un état des lieux des compétences présentes au sein des organisations.

 

 

  • La cartographie offre une vision de l’ensemble des métiers représentés et des compétences maîtrisées par les collaborateurs.

 

Ces deux outils sont des fondations essentielles pour la gestion des talents. En effet, c’est à partir de cette base que les besoins en compétences de l’organisation sont identifiés, puis que les matchings peuvent être réalisés, tant dans le cadre de la formation que des mobilités professionnelles.

 

Le matching apprenant/formation

 

Cet outil de matching permet de proposer une formation appropriée à chaque collaborateur en fonction de ses compétences à date, et celles qu’il souhaite ou qu’il a besoin d’acquérir. La technologie utilise la compétence comme clé de lecture afin de faire correspondre le profil de l’apprenant, plus précisément les compétences dont il dispose à date et celles qu’il cherche à acquérir, et les contenus de formation à disposition. De cette façon, l’outil permet de formuler les recommandations de formation les plus adaptées à leur projet.

 

Le matching métiers/compétences au service de la gestion des carrières

 

Le matching métiers/compétences permet de créer des passerelles entre les métiers, en mettant en avant leur proximité compte tenu des compétences qui y sont associées.

Ainsi, la technologie peut analyser s’il est possible de mettre en relation les profils des collaborateurs avec les postes vacants ou les ouvertures de postes au sein de la structure, afin déterminer s’ils peuvent être pourvus en interne.

 

 

Ces outils au service du développement professionnel peuvent être personnalisés en fonction des profils et besoins des collaborateurs. En ce sens, ils favorisent l’épanouissement des salariés et, par voie de conséquence, développent généralement leur engagement à long terme.

VOUS SOUHAITEZ EN SAVOIR PLUS SUR LA GESTION DES DONNÉES MÉTIERS ET COMPÉTENCES ?

DÉCOUVREZ NOS SOLUTIONS POUR LES ENTREPRISES

Crédits illustration : https://www.istockphoto.com/fr/portfolio/SurfUpVector