26.03.2021

Blog

Boostrs

Revenir en arrière

Le mode projet, une alternative à la mobilité interne ?

Confrontées au changement continu et au besoin d’innover et de se renouveler toujours plus rapidement, les entreprises optent pour de nouveaux modes d’organisation et de management. C’est dans ce contexte d’accélération permanente qu’est né le mode projet, une méthode de travail de plus en plus plébiscitée. Travailler en mode projet, de quoi s’agit-il ? Quels en sont les avantages ?

 

 

Mode projet et mobilité interne : quelles différences ?

 

Le mode projet et la mobilité interne sont souvent comparés car ces démarches correspondent toutes deux, au sens strict, à des mouvements de collaborateurs au sein de l’entreprise. Voici toutefois les principales caractéristiques qui les différencient.

 

La mobilité interne, une évolution en silo

 

La mobilité interne en entreprise se définit comme un dispositif stratégique de gestion des compétences. Il s’agit, pour un collaborateur, de changer de poste ou de fonction au sein d’une entreprise. Plusieurs avantages sont souvent associés à la mobilité interne : limiter les coûts et les délais liés aux processus de recrutement externes, fidéliser les salariés ou encore favoriser l’acquisition de nouvelles compétences.

 

Cette évolution permise par la mobilité interne a un caractère définitif – on quitte un poste pour un autre. Il s’agit d’une évolution dite « en silo ».

 

Le mode projet, un management agile et transversal

 

Le mode projet, présenté parfois également comme « prêt interne de personnel », rassemble quant à lui des collaborateurs de différents services (et/ou externes à l’entreprise) pour collaborer sur un même projet. Il s’agit d’un mode de management plus agile et transversal, qui consiste à identifier les profils les plus qualifiés pour effectuer une mission précise, tous métiers confondus. Les collaborateurs concernés par ce dispositif peuvent être dédiés uniquement au projet, ou bien affectés sur d’autres missions en parallèle.

 

Cette méthode de travail s’applique sur une période limitée dans le temps, plus ou moins longue, et peut être adoptée à de multiples reprises. Le mode projet et la mobilité interne se différencient donc principalement sur deux aspects : la transversalité et la flexibilité. Le mode projet se veut en effet beaucoup plus agile et collaboratif, avec un mode de management davantage horizontal, tandis que la mobilité interne se caractérise par une évolution traditionnelle plus ferme, durable et en silo.

 

À lire aussi : Comment développer la mobilité interne de son entreprise et la réussir ?

 

 

Travailler en mode projet : quels avantages ?

 

Le travail en mode projet, par sa dynamique collaborative, apporte de nombreux bénéfices en entreprise. Et ce, d’autant plus que les organisations connaissent aujourd’hui des mutations continues.

 

Optimiser la communication

 

Le mode projet contribue à la coopération entre les collaborateurs concernés par le projet. En les incitant à travailler ensemble sur une mission commune, la communication devient plus fluide, favorisant ainsi la confiance et l’esprit d’équipe. Les silos disparaissent et l’information circule plus facilement et rapidement.

 

Améliorer la qualité du travail

 

La synergie obtenue grâce à l’association des collaborateurs permet d’améliorer la qualité du travail réalisé. Le mode projet, par la mutualisation des expertises, stimule l’intelligence collective, un atout considérable pour l’entreprise.

 

En effet, les collaborateurs impliqués dans le projet sont amenés à participer à des échanges constructifs et à utiliser leurs compétences sur des thématiques transverses. Ils peuvent ainsi développer leur créativité et innover davantage. De ce fait, le mode projet permet également d’optimiser la charge de travail ainsi que le temps nécessaire à l’aboutissement des missions, y compris les plus complexes.

 

Valoriser et stimuler les collaborateurs

 

Travailler en mode projet entraîne une responsabilisation des collaborateurs impliqués dans la démarche. Cette position permet de valoriser les équipes dans leurs tâches respectives et de les dynamiser grâce à la coopération. Le mode projet peut ainsi générer un véritable regain de motivation chez les collaborateurs concernés.

 

Par ailleurs, en étant amenés à échanger sur des sujets transverses et à partager des points de vue, des expériences ou encore des expertises, les collaborateurs en mode projet bénéficient d’un apprentissage quasi-permanent. Grâce à la stimulation collective, ils peuvent en effet acquérir de nouvelles compétences. Cet apprentissage permet de renforcer encore davantage leur motivation.

 

 

Quels outils utiliser pour l’organisation en mode projet ?

 

L’organisation en mode projet exige une certaine préparation. Il convient de repérer les compétences requises pour chaque projet, afin d’identifier et faire appel aux meilleurs profils pour réaliser ces missions.

 

La cartographie des compétences permet justement de répondre à ce besoin de manière efficace. Cet outil photographie à un instant T l’ensemble des compétences maîtrisées par les collaborateurs d’une organisation, et offre un aperçu en temps réel des compétences disponibles en interne. Elle permet ainsi de trouver rapidement les compétences adéquates pour répondre aux besoins précis d’un projet à mener et, par conséquent, d’accélérer sa mise en place.

 

À lire aussi : Cartographie des compétences : bientôt indispensable ?

VOUS SOUHAITEZ EN SAVOIR PLUS SUR LA GESTION DES DONNÉES MÉTIERS ET COMPÉTENCES ?

Découvrez nos solutions pour les entreprises

Crédits illustration : https://www.istockphoto.com/fr/portfolio/Tartila