09.12.2020

Blog

Boostrs

Revenir en arrière

Les enjeux de la conduite du changement en entreprise

Pour rester compétitive au fil des années et suivre les évolutions de la société, une entreprise est amenée à se transformer. Mais pour être efficaces, les changements qu’elle effectue doivent être anticipés et amenés avec pédagogie. C’est ce que l’on appelle la conduite du changement. Focus sur les différents enjeux à prendre en compte pour mener à bien ces changements.

 

 

Les entreprises et le changement

 

Les raisons du changement

 

Avant de se poser la question des enjeux de la conduite du changement en entreprise, il est important de comprendre pourquoi les entreprises évoluent.

 

En effet, les changements sont nécessaires dans la vie d’une structure, et ce, notamment pour les raisons suivantes :

 

  • Accroître l’activité et le chiffre d’affaires ;
  • Rester compétitif face à la concurrence ;
  • Mettre en place une stratégie plus intéressante compte tenu de la conjoncture ;
  • Respecter de nouvelles normes ;
  • Répondre aux évolutions numériques et digitales.

 

→ Zoom sur les évolutions numériques et digitales 

Depuis quelques années, le progrès technologique accélère la digitalisation des entreprises et bouleverse certains aspects de leur organisation. Les outils digitaux investissent les espaces de travail et font évoluer les métiers et les compétences des collaborateurs. Quel que soit leur secteur d’activité, aucune entreprise n’échappe à ce phénomène. Ainsi, les organisations doivent non seulement s’adapter à ces évolutions pour rester compétitives mais elles ont également une véritable responsabilité d’accompagnement des collaborateurs face à ces mutations.

 

À écouter aussi : [Podcast] Objectif Future of Work « Quels métiers exerceront vos enfants ? » avec Isabelle Rouhan

 

 

La nature des changements

 

Ces changements sont inévitables pour maintenir la performance et la pérennité de l’entreprise. Aussi, ils peuvent prendre plusieurs formes, comme par exemple :

 

  • Un nouveau management ;
  • Un déménagement ;
  • Une nouvelle organisation ;
  • Le déploiement d’un nouvel outil ;
  • Une nouvelle répartition des ressources ;
  • De nouveaux produits.

 

Qu’il s’agisse de la mise en place de nouveaux outils digitaux, du lancement d’un site e-commerce, de l’arrêt d’une activité ou du déménagement d’une entreprise, ces changements ont un impact. Ces prises de décisions, bénéfiques pour l’entreprise, peuvent marquer une rupture dans l’existant des collaborateurs concernés. C’est pourquoi ces transformations s’anticipent et se travaillent : c’est ce qu’on appelle la conduite du changement.

 

À lire aussi : Résistance au changement : quelles causes et quelles solutions ?

 

 

Qu’est-ce que la conduite du changement en entreprise ?

 

La conduite du changement en entreprise englobe toutes les pratiques qui permettent la bonne mise en œuvre de changements en interne. Il ne s’agit pas uniquement de communication, mais bel et bien d’un véritable accompagnement.

 

L’importance de la conduite du changement

 

La conduite du changement permet de créer un lien entre la stratégie d’entreprise, ses nouveaux projets et tous les collaborateurs. Ainsi, dans l’intérêt de l’entreprise et des collaborateurs, il est nécessaire que la transition s’opère le plus simplement possible, et de façon pédagogique.

 

Pour ce faire, il faut aider les salariés concernés à comprendre les changements, les accepter et se les approprier. Cela implique, du côté de l’entreprise, de comprendre et considérer l’impact de ces changements sur le travail des collaborateurs.

« Selon une étude IPSOS-la Chaire ESSEC du Changement-Logica de 2012, 76 % des salariés ne comprennent pas toujours l’intérêt des changements dans leur entreprise. »

Les acteurs de la conduite du changement

 

La conduite du changement concerne toutes les composantes d’une entreprise. À commencer par les dirigeants qui incarnent cette évolution. Mais ce ne sont pas les seuls acteurs concernés. La réussite de ces nouvelles stratégies passe également par l’implication des managers et des collaborateurs.

 

Les RH occupent une place primordiale dans la bonne tenue de la conduite du changement de l’entreprise car ils interviennent sur divers facteurs clés de cette évolution :

 

  • Implication de chaque partie dès le début du processus de changement ;
  • Instauration d’un calendrier et de plans de communication ;
  • Mise en avant des avantages liés aux changement, à court et long terme ;
  • Dialogue et échanges sur les préoccupations des collaborateurs ;
  • Accompagnement dans le changement afin d’éviter d’éventuelles tensions, démotivations, incertitudes ;
  • Mise en place de formations pour aider les collaborateurs.

 

L’implication de tous les acteurs est l’une des principales clés pour atteindre les objectifs fixés.

 

À lire aussi : Qui sont les acteurs de la GPEC ?

 

 

Les différents enjeux de la conduite du changement en entreprise

 

On peut distinguer trois principaux types d’enjeux de la conduite du changement en entreprise : les enjeux sociologiques, psychologiques et financiers.

 

→  Les enjeux sociologiques

 

L’enjeu sociologique dans la conduite du changement d’une entreprise est primordial. En effet, les conséquences d’une sous-estimation de la dimension sociologique des changements constituent le principal facteur d’échec des transformations en interne (conflit, grèves).

 

Afin de limiter ce risque, il est important de donner du sens aux changements, de démontrer qu’ils sont cohérents avec la stratégie mise en place par l’entreprise et, surtout, qu’ils apportent une réelle plus-value à l’organisation et à l’activité des collaborateurs. En effet, généralement, les salariés perçoivent d’abord les enjeux de façon individuelle puis, dans un second temps, de façon collective.

 

Aussi, l’identification des gênes ou des craintes provoquées par le changement chez les collaborateurs est l’une des principales clés de la conduite et de la réussite du changement. À titre d’exemple, si certains salariés se montrent inquiets vis-à-vis d’un changement de méthode de travail, il est nécessaire de les rassurer en instaurant un dialogue constructif face à leurs inquiétudes, tout en leur montrant les améliorations que pourront apporter les évolutions dans leur quotidien.

 

Pour les aider à passer outre ces barrières psychologiques, il est important d’inclure autant que possible les salariés dans le processus de changement et de décision.

 

Les enjeux psychologiques

 

Lors d’un changement en interne, l’adhésion du plus grand nombre demande parfois du temps. Un temps d’assimilation à respecter pour éviter tous risques d’incompréhension de la part des collaborateurs, de démotivation, voire d’important roulement des effectifs.

 

Une conduite du changement défaillante peut engendrer des risques psycho-sociaux qu’il faut prendre en compte : stress, fatigue, problèmes de concentration, etc. Autant d’impacts négatifs qui peuvent nuire au bien-être des collaborateurs. Il convient alors de veiller à ce que les salariés ne se retrouvent pas dans une situation d’incompréhension ou de démotivation.

 

Les enjeux financiers

 

Les enjeux financiers liés à la conduite du changement en entreprise sont doubles.

 

D’une part, l’adhésion des collaborateurs est en mesure d’impacter directement les résultats de la société à long terme. En effet, un changement bien réalisé, ce sont des salariés plus concernés et motivés ; et par conséquent moins de temps perdu, donc une meilleure productivité.

 

D’autre part, la conduite du changement en entreprise a un coût. Prenons l’exemple d’un changement de SIRH s’inscrivant dans une transformation plus générale. Le respect des budgets associés au projet inclut à la fois le budget dédié au SIRH, mais aussi le budget lié à la conduite du changement. Ainsi, il est également nécessaire de prendre en compte le retour sur investissement (ROI) de ces deux postes de dépenses pour mesurer les résultats des transformations.

 

 

Le respect de tous ces enjeux est primordial pour mener à bien une conduite du changement en entreprise. La communication et les échanges avec les collaborateurs sont des leviers importants pour atteindre les objectifs de la structure. C’est sans doute d’autant plus vrai en cette période de Covid-19. Les conditions de travail s’en retrouvent modifiées, notamment via le développement du télétravail. Tout changement majeur au sein de l’entreprise se doit alors d’être préparé autant que possible lorsque c’est le cas afin de s’intégré au mieux aux modes de fonctionnement des collaborateurs.

 

À lire aussi : Les métiers senior sont-ils plus adaptes au télétravail ?

VOUS SOUHAITEZ EN SAVOIR PLUS SUR LA CARTOGRAPHIE DES COMPÉTENCES ?

DÉCOUVREZ SKILLMAPPER

Crédits illustration : https://www.istockphoto.com/fr/portfolio/microvone