20.10.2021

Blog

Boostrs

Revenir en arrière

Les LXP sont-elles le futur des LMS ?

Dans un contexte de transformation numérique et de développement des compétences, les outils de gestion des formations et les plateformes d’apprentissage se révèlent incontournables. Les Learning Management Systems (LMS) et les Learning Experience Platforms (LXP) font partie des principales solutions pour répondre à ces besoins. Qu’est-ce qui les différencie ? Et quelle solution choisir selon vos besoins ?

 

 

LMS et LXP : quelles différences ?

 

LMS et LXP sont toutes deux des solutions dédiées à la formation. Néanmoins, elles ne sont pas orientées vers les mêmes fins. Plus récentes, les LXP sont d’ailleurs encore méconnues au sein de certaines entreprises.

 

Les LMS pour gérer vos dispositifs formations

 

Les Learning Management Systems prennent la forme de logiciels ou de plateformes permettant de gérer et d’administrer les dispositifs de formation.

 

Pensés principalement à destination de leurs administrateurs, les LMS offrent la possibilité de mettre en place des actions de formation (en présentiel, e-learning ou blended learning), de suivre l’activité qui y est associée et de stocker ces informations (inscriptions, évaluations etc.).

 

Les LMS permettent également de donner accès au catalogue de formations aux utilisateurs (collaborateurs et apprenants) et d’héberger des contenus pédagogiques afin de les leur diffuser. Les LMS sont ainsi particulièrement adaptés à la formation théorique.

 

Les LXP pour mettre l’utilisateur au cœur de la formation

 

Entre le développement des nouvelles technologies, le recours accru au télétravail et la plus grande mobilité des salariés, les parcours de formation se doivent d’être plus flexibles et axés sur l’autonomie de l’apprenant. C’est dans ce contexte que les Learning Experience Platforms ont vu le jour. Plus récentes que le LMS, elles sont davantage centrées sur l’utilisateur et son expérience d’apprentissage.

 

Les LXP sont des plateformes de e-learning nouvelle génération qui se veulent davantage personnalisées, en fonction des profils des utilisateurs. Elles s’appuient généralement sur des techniques de machine learning qui permettent d’analyser les niveaux de compétences, les expériences passées ou encore les souhaits d’évolution des utilisateurs pour leur proposer les actions de formations les plus adaptées.

 

Si ces plateformes permettent elles aussi d’héberger des contenus de formation, elles offrent de plus la possibilité aux utilisateurs de créer leurs propres contenus et d’échanger à ce sujet avec les autres apprenants. De ce fait, les LXP sont particulièrement adaptées aux « nouvelles connaissances » et aux mises en pratique.

 

À lire aussi : Micro-learning : qu’est-ce que c’est ? Et pourquoi l’adopter ?

 

 

LXP : quels intérêts pour la montée en compétences des collaborateurs ?

 

Grâce aux LXP, les utilisateurs bénéficient d’une expérience vraiment personnalisée au travers de quatre aspects clés : l’adaptative learning, l’apprentissage autonome, la gamification et le social learning.

 

L’adaptive learning

 

L’adaptive learning – ou apprentissage adaptatif – est l’un des principes fondamentaux des LXP. Cette méthode reposant sur l’intelligence artificielle consiste à formuler des recommandations de contenus de formation en fonction des besoins des apprenants. Ces recommandations passent par l’analyse de leurs données utilisateur : leurs profils (poste, compétences, mobilité, etc.), leurs comportements sur la plateforme (interactions avec les collègues, préférences de contenus, etc.) et les statistiques enregistrées (taux de réussite lors des formations, temps de connexion, etc.).

 

L’adaptive learning permet ainsi de rendre le parcours d’apprentissage unique, évolutif et non plus « pré-composé », comme cela peut être le cas au sein de certains LMS.

 

L’apprentissage autonome

 

Sur les LXP, les collaborateurs prennent le contrôle de leur propre processus d’apprentissage. Ils ont accès à un large éventail de contenus pédagogiques qu’ils peuvent consulter selon leurs souhaits et objectifs, à la manière d’un service de streaming qui propose une bibliothèque de films. La dynamique d’apprentissage est ainsi décentralisée.

 

La formation gamifiée

 

Les LXP se caractérisent également par leur offre de contenus multisupports, généralement interactifs et ludiques : quiz, challenges, podcasts, articles, vidéos, chatbots, etc. La notion de gamification occupe ainsi une place de choix dans les parcours de formation proposés aux collaborateurs sur les LXP.

 

Le social learning

 

Les LXP sont généralement conçues comme de véritables espaces d’échanges entre les collaborateurs, favorisant ainsi le social learning. Les apprenants peuvent collaborer, partager et commenter les différents contenus pédagogiques.

 

Les échanges ne se limitent toutefois pas aux seuls apprenants : les formateurs eux aussi sont intégrés à la plateforme. Ils peuvent répondre aux questions des apprenants et apporter leur expertise via les LXP, faisant de la plateforme un espace convivial et stimulant.

 

L’apprentissage personnalisé, autonome, gamifié et collaboratif rendu possible par les LXP booste l’engagement des salariés durant leur parcours de formation. Plus motivant, l’apprentissage devient aussi plus efficace, et mène ainsi généralement à de meilleurs résultats pour les entreprises.

 

À lire aussi : Référentiel de compétences : un indispensable pour mettre en place son propre adaptive learning

 

 

LMS et LXP : des solutions complémentaires ?

 

Les LXP n’ont pas vocation à remplacer les LMS, mais plutôt à les compléter. Les LMS se présentent comme solution top down, allant des administrateurs aux utilisateurs, et proposant surtout du macro-learning. Ils ne sont pour autant pas incompatibles avec les LXP, qui reposent sur une approche bottom up, offrant une expérience d’apprentissage plus ouverte et davantage axée sur le micro-learning. Cumuler les avantages d’un LMS et d’une LXP permet ainsi d’optimiser les parcours de formation des collaborateurs et d’obtenir des résultats optimaux.

 

Adopter cette approche hybride à partir de vos solutions existantes devient l’une des clés pour gagner en résilience, renforcer votre adaptabilité et votre compétitivité – des atouts indispensables dans un contexte de transformation permanente.

 

À lire aussi : La formation, l’un des moteurs de la reprise de l’activité économique 

VOUS SOUHAITEZ EN SAVOIR PLUS SUR L’OPTIMISATION DU PARCOURS APPRENANT ?

DÉCOUVREZ NOS APIS DÉDIÉES À LA FORMATION

Crédits illustration : https://www.istockphoto.com/fr/portfolio/jossdim