13.08.2020

Blog

Boostrs

Revenir en arrière

Les métiers sénior sont-ils plus adaptés au télétravail ?

Le télétravail est une nouvelle manière de collaborer en entreprise. Un tiers des salariés de la population active télétravaillerait selon les données actuelles 1. En s’intéressant de plus près à la part de travail pouvant être réalisée à distance, les métiers sénior se détachent : ils semblent être les plus adaptés. Explications.

 

 

Qu’est-ce qu’un métier sénior ?

 

Avant d’approfondir pourquoi le télétravail est plus adapté aux métiers sénior, il est important de comprendre ce qu’est la séniorité en entreprise.

 

La séniorité est un « principe hiérarchique fondé sur l’ancienneté au sein d’un groupe »2. Autrement dit, un métier sénior est un métier qu’exerce une personne avec plusieurs années – voire dizaines d’années – d’expérience. Elle concerne des postes à responsabilités qui nécessitent généralement d’encadrer des personnes.

 

Plusieurs niveaux de séniorité peuvent se distinguer au sein d’une organisation. En effet, les personnes qui entrent sur le marché du travail disposent d’un faible niveau de séniorité. Au contraire, les personnes qui justifient de hauts niveaux d’expertise et de nombreuses expériences professionnelles affichent des niveaux de séniorité élevés. Les directeurs, les responsables et les managers sont des métiers sénior : le niveau de séniorité est pour eux le plus élevé.

 

Attention : l’âge est un élément qui ne rentre pas en compte dans la définition du niveau de séniorité. Au sein d’une même entreprise, on peut rencontrer une personne plus sénior qu’une autre alors que la première est plus jeune que la seconde. C’est le cas par exemple si cette dernière est en reconversion professionnelle.

 

À lire aussi : Les métiers les plus propices au télétravail

 

 

Pourquoi une séniorité élevée permet plus facilement de télétravailler ?

 

Un niveau de séniorité élevé mobilise généralement d’autres compétences que les compétences opérationnelles. Les missions changent de nature avec l’augmentation du niveau de séniorité et prennent une dimension managériale, pouvant être réalisée à distance.

 

→ Du registre de l’expertise au registre plus généraliste

 

En gagnant en séniorité, les collaborateurs sont de moins en moins amenés à accomplir des tâches opérationnelles. Aussi, les hard skills (compétences opérationnelles) qui leur étaient initialement essentielles deviennent optionnelles. Ce sont les compétences comportementales (soft skills) qui sont importantes et permettent plus aisément d’assurer des tâches relevant du management et de la stratégie. Le savoir-être et les qualités interpersonnelles sont davantage mobilisés que les spécialisations techniques liées à un métier en particulier.

 

Des équipes expertes à manager

 

Les directeurs comme les responsables occupent des métiers sénior. Ce sont généralement les équipes qu’ils managent qui sont en charge de la réalisation opérationnelle des missions et qui disposent des compétences techniques nécessaires pour les mener à bien. Pour leur part, les métiers sénior veillent à la bonne répartition des tâches, demandent des rapports, etc. : leur présence physique n’est donc pas nécessaire, ce qui renforce la possibilité pour eux de travailler à distance grâce, notamment, aux outils informatiques et au téléphone.

 

 À lire aussi : Quels sont les différents types de compétences ?

 

 

Existe-t-il des contraintes à télétravailler pour les métiers sénior ?

 

Plus le niveau de séniorité d’une personne est élevé, plus cette dernière peut être amenée à encadrer des personnes. Or, en télétravail, gérer des personnes qui sont éloignées géographiquement peut être difficile.

 

Savoir entretenir la motivation des collaborateurs

 

En télétravail, le rôle des métiers sénior est notamment d’aider les collaborateurs qu’ils managent à continuer d’exploiter leur plein potentiel. Ceci consiste donc à limiter les effets négatifs du travail à distance et veiller à ce qu’ils restent motivés. Pour cela, il est important qu’ils développent de nouvelles soft skills, comme le leadership. Communiquer leur enthousiasme, donner envie d’aller de l’avant… il est important qu’ils puissent inspirer les personnes qu’ils managent afin de préserver leur motivation.

 

→ Coordonner les tâches et communiquer

 

À distance, la communication peut être plus difficile au sein des organisations. Aussi, le défi pour les métiers séniors qui coordonnent les activités et les collaborateurs consiste à trouver et à valoriser les outils les plus adaptés à la collaboration à distance : mail, logiciel ou encore téléphone. Certains outils peuvent mieux convenir que d’autres, selon les personnes et/ou les situations.

 

Il semble que le recours au télétravail va continuer de concerner un grand nombre d’entreprises, il va donc être de plus en plus attendus des métiers séniors, qu’ils développent des compétences et solutions pour limiter les contraintes associées au travail à distance.

 

 À lire aussi : Quelles sont les compétences (soft skills) indispensables au télétravail ?

 

1 Donnée tirée de notre livre blanc : Télétravail : un potentiel inexploité ?

2 Définition tirée du dictionnaire en ligne Larousse

VOUS SOUHAITEZ EN SAVOIR PLUS SUR LA GESTION DES COMPÉTENCES ?

DÉCOUVREZ LE SKILLMAPPER

Crédits illustration : https://www.istockphoto.com/fr/portfolio/antikwar