07.01.2022

Blog

Boostrs

Revenir en arrière

Mapper et matcher les métiers et les compétences : les opportunités insoupçonnées

Mapper et matcher les métiers et les compétences, de quoi s’agit-il concrètement ? Le mapping des métiers et des compétences consiste à normaliser des données métiers et compétences et à les organiser. Le matching, quant à lui, permet d’identifier pour tout métier ou toute compétence le ou les objets RH les plus pertinents au sein d’un ensemble donné (CV, contenus de formation, postes à pourvoir, etc.) afin de répondre aux besoins d’un processus RH. Focus sur les opportunités que représente cette démarche de mapping et de matching.

 

 

Une meilleure gestion des métiers et des compétences

 

Le mapping des métiers et des compétences permet, à partir d’un simple intitulé de poste, d’obtenir l’ensemble des compétences de référence requises pour occuper une fonction donnée. Cette liste de savoir-faire, savoir-être et connaissances correspond aux compétences normées associées au métier « standard » auquel l’intitulé de poste est rattaché.

 

Ces compétences constituent un socle de référence sur lequel les équipes RH peuvent s’appuyer au cours des différents processus de gestion de carrière (recrutement, formation, mobilité interne) afin de gagner en objectivité.

 

Par ailleurs, l’approche normative du mapping constitue une étape préalable incontournable pour associer les métiers et les compétences avec d’autres objets RH dans le cadre du matching (CV, contenu de formation, postes à pourvoir, etc.).

 

Ainsi, qu’il soit une fin en soi ou qu’il soit couplé au matching, le mapping des métiers et des compétences permet d’obtenir une connaissance objective des ressources d’une organisation afin de les gérer de façon éclairée.

 

À lire aussi : Pourquoi et comment mettre en place une approche par compétences au sein de son organisation ? 

 

 

Une mobilité interne améliorée

 

Le matching des métiers et des compétences permet de mettre en évidence les parcours de carrière. En effet, grâce aux technologies de matching, il est possible de saisir un intitulé de poste ou un ensemble de compétences et d’obtenir une liste de postes proches ou requérant des qualifications similaires en interne. Ce matching permet ainsi de mettre en relation les profils des collaborateurs avec les postes vacants au sein de l’entreprise ou les ouvertures de postes à venir.

 

Le matching des métiers et des compétences peut même permettre d’aller plus loin en créant des passerelles moins conventionnelles entre les métiers, par le biais des compétences auxquelles ils font appel. En renseignant les éventuelles compétences manquantes nécessaires à l’évolution du salarié d’un poste à l’autre, il facilite en outre la création de parcours de formation adaptés pour fluidifier ces évolutions de carrière.

 

Cette approche facilite ainsi les processus de mobilité interne au sein des structures et permet d’enrichir les scénarios d’évolution professionnelle pour les collaborateurs.

 

À lire aussi : L’IA au service de la gestion des carrières

 

 

Des skills gaps mis en évidence

 

Le matching des métiers et des compétences permet d’identifier rapidement les éventuels skill gaps au sein des entreprises. Le skill gap, traduit par « écart de compétences » en français, désigne l’écart entre les compétences d’un collaborateur à un instant T et les compétences nécessaires pour occuper un poste ou répondre aux besoins d’une entreprise. Si un skill gap est identifié, les technologies de matching permettent ensuite de trouver, via les compétences qu’elles couvrent, les formations les plus pertinentes pour répondre aux besoins des collaborateurs concernés.

 

En identifiant plus facilement les skills gaps au sein des organisations, le matching des métiers et des compétences permet d’assurer la productivité des salariés, mais aussi de booster leur employabilité.

 

À lire aussi : Comment combler le skill gap en entreprise ?

 

 

Des parcours de formation optimisés

 

Le matching des métiers et des compétences permet d’optimiser les parcours de formation. Grâce à la mise en avant des compétences que les formations permettent d’acquérir, il n’a jamais été aussi simple de faire matcher des contenus de formation avec les métiers des collaborateurs ou leurs compétences.

 

En s’appuyant sur le matching des métiers et des compétences, les formations proposées aux apprenants sont alors réellement adaptées à leurs besoins. C’est une démarche gagnant-gagnant pour l’organisation et les collaborateurs, qui bénéficient d’une montée en compétences plus pertinente et généralement d’un meilleur engagement, donc, in fine, d’une meilleure productivité.

 

À lire aussi : La formation, levier de performance pour les entreprises

 

 

Des processus de recrutement optimisés

 

Le matching des métiers et des compétences permet d’optimiser le processus de recrutement. En s’appuyant sur les listes de compétences normées associées aux métiers « standard » obtenues grâce au mapping, les équipes RH gagnent en précision dans la rédaction des fiches de poste et donc des offres d’emploi. La définition plus précise et plus objective des compétences nécessaires aux postes à pourvoir leur permet alors de mieux cibler les candidats. Cette connaissance accrue des compétences à trouver chez ces derniers permet également de mieux préparer les entretiens d’embauche.

 

L’apport du matching métiers et compétences ne s’arrête d’ailleurs pas là. Il permet également d’obtenir des shortlists de candidats à un poste donné. Les éléments rédigés des CV (diplômes et certifications, compétences, situation géographique, etc.) sont décryptés par la technologie afin de dresser une sélection des profils les plus en adéquation avec le poste à pourvoir.

 

Plus spécifiquement, le matching des métiers et des compétences s’avère être un outil particulièrement précieux pour le recrutement dans les secteurs confrontés à des pénuries de talents. Il peut en effet suggérer aux recruteurs des profils qui, de prime abord, ne leur auraient pas été proposés. Dans le cadre de ce recrutement « agile », l’outil suggère les candidats dont les compétences sont les plus proches du poste à pourvoir. Les postulants retenus peuvent ensuite être formés afin de disposer de toutes les qualifications nécessaires pour occuper le poste.

 

À lire aussi : IA et RH : pourquoi recourir aux techniques de NLP ?

Vous souhaitez en savoir plus sur le traitement des données métiers et des compétences ?

Découvrez les APIs Map & Match de Boostrs

Crédits illustration : https://www.istockphoto.com/fr/portfolio/vectorpouch