24.08.2022

Blog

Boostrs

Revenir en arrière

Ontologie métiers et compétences multilingue : quelle plus-value pour les entreprises ?

L’ontologie métiers et compétences permet d’interconnecter l’ensemble des objets RH des organisations grâce à un langage commun : les compétences. Mais dans quelle mesure cette démarche fonctionne-t-elle dans un contexte international ? Cet outil permet-il de relever les défis de la gestion de carrière même lorsque les objets RH sont exprimés dans des langues différentes ? Zoom sur le fonctionnement et les avantages de l’ontologie métiers et compétences multilingue.

 

 

Ontologie métiers et compétences multilingue : de quoi s’agit-il ?

 

L’ontologie métiers et compétences multilingue permet aux organisations d’adopter l’approche ontologique à l’échelle internationale.

 

→ Ontologie métiers et compétences : définition

 

L’ontologie métiers et compétences est un système intelligent qui décrit des concepts tels que les métiers, les compétences, les formations ou encore les candidats, et qui permet de mettre en évidence les relations entre eux grâce à une clé de lecture commune : les compétences.

 

À lire aussi : Ontologie métiers et compétences : quels enjeux ?

 

 

Ontologie métiers et compétences multilingue : sur quelle technologie s’appuie-t-elle ?

 

L’ontologie métiers et compétences multilingue s’appuie sur des algorithmes de mapping et de matching capables d’exploiter des contenus textuels rédigés dans plusieurs langues.

 

  • Les algorithmes de mapping

 

Les algorithmes de mapping sont des algorithmes de traitement du langage naturel permettant de normaliser et d’organiser les données métiers et compétences. Ils s’appuient notamment sur le modèle BERT, capable de reconnaître des mots et des phrases dans plus de 100 langues.

 

Ce sont ces algorithmes d’analyse sémantique qui permettent d’associer des compétences à l’ensemble des objets RH, quelle que soit la langue de référence dans laquelle ils sont décrits.

 

 

  • Les algorithmes de matching

 

Les algorithmes de matching s’appuient sur les résultats obtenus lors du mapping, c’est-à-dire la « traduction » des objets RH en compétences, pour identifier pour tout métier ou tout groupe de compétences (extraites d’un CV, d’une formation, etc.) le ou les objets RH les plus pertinents au sein d’un ensemble donné et fournir les résultats dans la langue souhaitée.

 

Les résultats peuvent ainsi être exprimés dans la langue d’origine des contenus ou bien dans une autre langue disponible dans la base de données. Concrètement, il est possible, par exemple, de faire matcher un CV en italien avec une fiche de poste en français ou un contenu de formation en anglais.

 

Bon à savoir :

L’ontologie métiers et compétences de Boostrs comprend 27 langues afin de proposer aux organisations internationales un langage commun pour interconnecter l’ensemble des données métiers et compétences de leurs business units où qu’elles soient localisées.

 

À lire aussi : IA et RH : À quoi servent les techniques de NLP ? (partie 1)

 

 

Quels sont les avantages de l’ontologie métiers et compétences multilingue pour les organisations ?

 

L’ontologie métiers et compétences multilingue permet de répondre aux enjeux internationaux des organisations en matière de gestion de carrière : recrutement, mobilité interne, formation et planification stratégique des effectifs.

 

Optimiser les recrutements internationaux

 

L’ontologie métiers et compétences multilingue permet d’améliorer les recrutements à l’échelle internationale. En effet, ce système intelligent aide les entreprises à mieux cibler leurs besoins, en identifiant plus facilement les compétences détenues par leurs collaborateurs à l’international.

 

Dans un second temps, l’ontologie multilingue leur permet de s’assurer que les compétences détenues par les candidats correspondent réellement à celles recherchées pour les postes à pourvoir, quelle que soit la langue dans laquelle elles sont exprimées dans leur CV ou dans la description du poste.

 

À lire aussi : Pourquoi mettre la data au cœur de sa stratégie de recrutement ?

 

 

Créer des parcours de carrière à l’échelle internationale

 

L’ontologie métiers et compétences multilingue favorise la mise en relation des métiers à l’échelle internationale. En étant capable d’identifier les passerelles possibles entre l’ensemble des métiers des organisations, quelle que soit la langue dans laquelle ils sont décrits, ce système intelligent met en lumière les aires de mobilités envisageables entre les différentes zones géographiques où sont implantées les entreprises.

 

De plus, en s’appuyant sur les compétences que les métiers requièrent, l’ontologie métiers et compétences multilingue facilite l’évaluation des opportunités d’évolutions professionnelles en permettant de mesurer la proximité entre les compétences détenues par les employés et celles nécessaires pour occuper les fonctions recommandées.

 

À lire aussi : Comment développer la mobilité interne de son entreprise et la réussir ?

 

 

Mettre en lumière des parcours de formation individualisés pour tous les salariés

 

L’ontologie métiers et compétences multilingue contribue à mettre en évidence les besoins et les recommandations en matière de formation pour les collaborateurs à l’échelle internationale, et à améliorer leur expérience d’apprentissage en augmentant l’adéquation entre les formations et leurs besoins.

 

En effet, qu’il s’agisse de se perfectionner dans le cadre d’un métier A, de faciliter une prise de fonction pour un métier B ou de se reconvertir vers un métier C, ce système intelligent est capable d’identifier de manière proactive les écarts potentiels de compétences entre deux métiers dans toutes les langues et de proposer des parcours de formation adaptés aux collaborateurs.

 

Cette démarche permet d’optimiser les actions mises en place à l’échelle globale tant du point de vue de l’expérience de l’apprenant que de celui de la performance des entreprises, car, plus les formations sont adaptées, plus celles-ci optimisent le ROI de leur stratégie de formation.

 

À lire aussi : Votre offre de formation est-elle pertinente ?

 

 

Concevoir une planification stratégique globale des effectifs

 

L’ontologie métiers et compétences multilingue est d’une grande aide pour la planification stratégique des effectifs à l’international. Elle permet en effet d’obtenir une vue d’ensemble des compétences détenues par les organisations afin d’identifier leurs besoins actuels et d’anticiper leurs besoins futurs pour atteindre leurs objectifs.

 

L’ontologie métiers et compétences multilingue permet ainsi aux entreprises de mettre en place les démarches nécessaires pour réduire les éventuels skill gaps mais aussi de réduire les coûts liés aux prestations externes ou aux recrutements, en favorisant le déploiement de dispositif de mobilité, d’upskilling et de reskilling à l’échelle globale de l’entreprise.

 

De plus, le caractère dynamique de l’ontologie métiers et compétences multilingue facilite la préparation et la réalisation de ces démarches en permettant aux organisations de s’adapter au gré de leurs transformations et de celles de leur marché.

 

À lire aussi : IA et RH : Pourquoi recourir aux techniques de NLP ? (partie 2)

VOUS SOUHAITEZ EN SAVOIR PLUS ?

DÉCOUVREZ L'ONTOLOGIE DE BOOSTRS

Crédits illustration : https://www.istockphoto.com/fr/portfolio/MarinaSolva