20.12.2021

Blog

Boostrs

Revenir en arrière

Pourquoi mettre la data au cœur de sa stratégie de recrutement ?

Aujourd’hui, la data est moins exploitée dans les ressources humaines que dans d’autres fonctions, comme la finance ou le marketing. Toutefois, face à la plus-value apportée par l’approche data driven, le traitement des données commence également à faire des adeptes côté RH. Optimisation des coûts relatifs au recrutement, réduction du turnover, meilleur matching entre compétences des collaborateurs et stratégie de l’entreprise : l’exploitation des données permet de booster les performances RH. Focus sur les bénéfices de la data dans une stratégie de recrutement.

 

 

Disposer de données normalisées pour rédiger des offres d’emploi plus représentatives et attractives

 

Les documents RH tels que les fiches de poste et les comptes rendus des entretiens annuels sont des sources précieuses de données pour les ressources humaines. En effet, leurs contenus concentrent de nombreux éléments relatifs aux métiers et aux compétences. Faire correspondre ces données avec des métiers et compétences « normalisés » ou « standard » permet ainsi aux organisations d’obtenir une vue objective des ressources dont elles disposent (métiers et compétences) et de celles dont elles ont besoin.

 

Dans le cadre du recrutement, cette démarche permet ainsi d’associer un ensemble de compétences « de référence » à chaque poste à pourvoir. Elle aide par conséquent les recruteurs à savoir précisément quelles compétences essentielles chercher chez les candidats.

 

En outre, le recours aux données normalisées, et notamment aux intitulés de postes standardisés, peut favoriser l’attraction de candidats pertinents. En effet, les chances de voir postuler des candidats dont le profil correspond le mieux au poste à pourvoir augmentent si ceux-ci sont familiers avec l’intitulé de poste choisi. À l’inverse, un intitulé de poste peu clair, peu précis ou trop original pourrait dissuader certains candidats pourtant légitimes de postuler. Le choix des intitulés de poste ne doit donc pas être pris à la légère.

 

À lire aussi : IA et RH : Pourquoi recourir aux techniques de NLP ?

 

 

Matcher les profils des candidats et les postes à pourvoir

 

En matière de recrutement, la data permet de faire correspondre de manière objective les profils des candidats avec les postes à pourvoir. En s’appuyant sur des algorithmes d’intelligence artificielle, il est en effet possible d’analyser d’un côté les éléments textuels des CV pour faire ressortir les compétences de chaque candidat, et de l’autre les compétences attendues pour le poste à pourvoir selon son intitulé.

 

Le traitement de ces données facilite ainsi le matching des profils des candidats et des postes à pourvoir et permet de livrer automatiquement aux recruteurs une liste des candidats les plus pertinents, selon les critères déterminants pour le poste concerné.

 

Que cela soit dans le cadre de recrutements internes ou externes, la data et la technologie font ainsi gagner un temps précieux aux recruteurs et maximisent les chances de succès des recrutements réalisés.

 

À lire aussi : L’IA au service de la gestion de carrière

 

 

Valoriser les talents en interne

 

Lorsque l’activité évolue ou qu’un collaborateur change de poste, les entreprises pensent souvent « recrutement externe », en omettant que certains salariés en interne pourraient parfaitement répondre aux exigences du poste à pourvoir.

 

Pourtant, la mobilité interne offre de nombreux avantages et constitue un gain de temps et d’argent précieux pour les organisations. Elle permet notamment de disposer de collaborateurs qui connaissent déjà le fonctionnement de la structure, et sont donc généralement opérationnels plus rapidement sur leur nouveau poste. Elle permet par ailleurs d’améliorer la rétention des talents en leur proposant, dans la mesure du possible, des parcours de carrière en lien avec leurs aspirations professionnelles. Privilégier les talents en interne plutôt que de recruter en externe peut donc être un choix bénéfique pour les entreprises comme pour les salariés.

 

De la même façon que pour les recrutements externes, la data facilite les recrutements en interne en s’appuyant sur le matching métiers-compétences. Data et IA peuvent en effet faire correspondre les profils des collaborateurs de l’entreprise avec les postes vacants ou les ouvertures de postes, en analysant et en comparant les compétences requises pour occuper ces postes et celles dont disposent les collaborateurs à date. Ces données permettent ainsi à la technologie de créer aisément des passerelles entre les postes à pourvoir et les collaborateurs internes.

 

À lire aussi : Les enjeux de la mobilité interne

 

 

Combler les skill gaps

 

Les données métiers et compétences permettent de mettre en évidence les qualifications manquant éventuellement aux candidats ou aux collaborateurs prétendant à un poste. Cet écart de compétences, ou skill gap, est décelable en comparant la liste des compétences associées à un métier donné avec les compétences dont disposent les candidats internes et/ou externes.

 

En analysant en parallèle les contenus de formation et en les traduisant en compétences, certaines techniques d’intelligence artificielle permettent de proposer des formations pertinentes pour que les candidats ou collaborateurs acquièrent les compétences nécessaires à leur nouveau poste.

 

Cette approche permet d’ouvrir le champ des possibles et de rendre le recrutement plus agile. En outre, elle est particulièrement pertinente dans les secteurs faisant face à une pénurie de talents.

 

À lire aussi : Comment combler le skill gap en entreprise ?

 

 

Prévoir les recrutements en anticipant les évolutions des compétences et des métiers

 

Le traitement de nombreuses données du marché de l’emploi par l’IA permet aujourd’hui de bénéficier d’une analyse prédictive des évolutions du milieu du travail. Mutations des professions, émergence de nouveaux métiers, télétravail, automatisation des tâches : prévoir ces changements permet d’anticiper les besoins futurs des organisations mais aussi des professionnels, et donc de prévoir à la fois des plans de formations adaptés et les recrutements nécessaires.

 

En anticipant les besoins en compétences et les métiers de demain grâce à la data et à l’IA, les entreprises peuvent mettre en place dès aujourd’hui des démarches adaptées aux exigences du futur marché du travail. Par conséquent, elles assurent leur pérennité et l’employabilité de leurs collaborateurs.

 

À lire aussi : Pourquoi et comment adopter une stratégie de recrutement agile ?

VOUS SOUHAITEZ EN SAVOIR PLUS SUR LE MATCHING DES CANDIDATS AVEC VOS OFFRES D’EMPLOI ?

DÉCOUVREZ NOS SOLUTIONS DÉDIÉES AU RECRUTEMENT

Crédits illustration : https://www.istockphoto.com/portfolio/vectorpouch