26.06.2020

Blog

Boostrs

Revenir en arrière

Quelles différences entre un métier, un emploi et un poste ?

Métier, emploi et poste sont des termes récurrents dans le domaine des ressources humaines. Ces notions sont effectivement liées, mais il est primordial de bien savoir les distinguer, afin notamment d’optimiser la gestion prévisionnelle des emplois et des compétences (GPEC). Focus sur la signification exacte de ces trois notions et sur leurs différences.

 

 

La définition d’un poste de travail

 

Un poste rassemble l’ensemble des tâches et des activités attribuées à un individu au sein d’une entreprise spécifique. Il est donc lié à une situation individuelle au travail. Plusieurs éléments constituent un poste : un contenu de travail, un lieu dédié, un temps donné ainsi qu’une rémunération. Si l’on prend la définition de l’Institut national de la statistique et des études économiques (Insee), « un poste correspond à un salarié dans un établissement ». Autrement dit, si un salarié travaille au sein de deux organisations différentes, il occupe donc deux postes différents. L’Insee précise que le poste principal d’un salarié est celui qui est le plus rémunérateur. Dans une organisation, on peut donc dire qu’il y autant de postes que de salariés ou de collaborateurs.

 

 

→ Bon à savoir :

Une tâche et une activité de travail sont intimement liées, mais il ne faut pas pour autant confondre les deux notions. Une activité est composée d’un ensemble de tâches, réalisées selon un processus logique. L’activité a pour objectif de réaliser les finalités d’un poste de travail.

« Un emploi se définit par un ensemble de postes de travail semblables, très proches par leurs finalités et leurs activités communes. »

La définition d’un emploi

 

Un emploi se définit par un ensemble de postes de travail semblables, très proches par leurs finalités et leurs activités communes. Par conséquent, un emploi regroupe des postes qui exigent des compétences similaires. Un seul et même emploi regroupe donc plusieurs salariés. L’Observatoire des métiers et des qualifications en distingue quatre types différents :

 

→ L’emploi porteur, dont les besoins sont croissants, en effectifs ou en ressources ;

 

L’emploi non porteur, dont les besoins sont décroissants, en effectifs ou en ressources ;

 

→ L’emploi-type ou emploi-repère qui correspond au regroupement de plusieurs emplois aux finalités, activités principales et compétences proches ;

 

→ L’emploi sensible, sujet à des transformations de ses activités et compétences, compte tenu de plusieurs facteurs d’évolution.

 

L’emploi reste propre à une organisation en particulier.

 

 

À lire aussi : Qu’est-ce qu’une compétence ?

 

 

La définition d’un métier

 

Le métier, quant à lui, représente un ensemble d’emplois (emplois-types ou emplois-repères notamment) rattachés entre eux par la même maîtrise technique. Selon l’Observatoire des métiers et des qualifications, un métier représente donc « un noyau dur d’activités communes », exigeant des compétences très proches. Contrairement à l’emploi, le métier n’est pas immédiatement rattaché à une organisation interne spécifique ni à la structure d’un service ou d’une entreprise. Dans le domaine des ressources humaines, la notion de métier est particulièrement utile pour travailler sur des actions de formation et d’évolution professionnelle.

 

 

→ Le saviez-vous ?

La distinction entre les termes de profession et de métier est aujourd’hui de plus en plus floue. Auparavant, un métier avait une connotation d’activité manuelle, tandis que la profession était plutôt qualifiée d’intellectuelle, comme la profession d’avocat ou de médecin par exemple. Certains sociologues s’accordent à dire également que la profession désigne un métier socialement reconnu, à l’identité largement revendiquée et aux savoir-faire bien identifiés. Mais de nos jours, la différence est beaucoup moins marquée.

 

 

Exemple de distinction entre les trois notions

 

Dans une entreprise, le métier d’agent commercial regroupe différents emplois : assistant commercial, responsable commercial, etc. L’emploi spécifique de responsable commercial, quant à lui, regroupe plusieurs postes, en fonction des régions : responsable commercial Grand-Est, responsable commercial Auvergne-Rhône-Alpes, etc.

 

À lire aussi : Comment mesurer les compétences ?

VOUS SOUHAITEZ EN SAVOIR PLUS SUR LA CARTOGRAPHIE DES MÉTIERS ?

DÉCOUVREZ LE SKILLMAPPER