08.07.2020

Blog

Boostrs

Revenir en arrière

Qu’est-ce que la transformation digitale ?

La transformation digitale désigne le processus par lequel une entreprise intègre les technologies digitales dans l’ensemble de ses activités. Mais cette transformation numérique ne se limite pas seulement aux évolutions techniques. En effet, elle touche l’ensemble de l’entreprise et de ses collaborateurs. Pour anticiper ce changement, la GPEC s’avère être un outil précieux.  

 

 

La transformation digitale, de quoi s’agit-il ?

 

La transformation digitale concerne de nombreux secteurs et métiers, mais de quoi s’agit-il exactement ?

 

Définition de la transformation digitale

 

Ces dernières années, le développement technologique n’a cessé d’accélérer. Les innovations de plus en plus nombreuses permettent d’obtenir des outils toujours plus puissants et des processus optimisés. Les entreprises doivent donc s’adapter à ces nouvelles technologies pour répondre aux exigences de leurs clients d’une part, et pour ne pas se laisser distancer par leurs concurrents d’autre part. Prendre le virage de la transformation numérique est une nécessité pour les entreprises, mais aussi une formidable opportunité à saisir pour développer son activité. Cette transformation numérique n’est pas qu’une révolution, c’est aussi un processus continu qui doit s’inscrire dans le temps et permettre aux entreprises d’intégrer les nouvelles technologies dans leur activité.

 

Une transformation numérique qui ne se résume pas uniquement à l’innovation

 

La transformation digitale n’est pas qu’une évolution technologique. L’humain est et doit rester au cœur du processus de changement. Cela passe par la mise en place d’une nouvelle culture au sein de l’entreprise, une nouvelle approche des métiers et une nouvelle gestion des talents. La transformation digitale doit être une transformation globale de l’entreprise, et non pas seulement matérielle. Les nouvelles technologies doivent permettre aux entreprises de créer de la valeur et de bénéficier ainsi de nouvelles opportunités commerciales sans négliger l’humain. Une entreprise qui manquerait le virage numérique risquerait de perdre des parts de marché face à des concurrents qui, eux, auront su saisir cette opportunité.

 

« Les entreprises françaises peuvent tout à fait bénéficier des opportunités des nouvelles technologies […]. Reste qu’il faut en amont de ce tableau dressé, dessiner avec précision un plan d’action qui fasse mouche »

Francenum.gouv.fr

À lire aussi : Comment faire face à l’obsolescence des compétences ?

 

 

La transformation digitale pour les RH

 

Parler de transformation digitale pour les ressources humaines ne doit pas se résumer uniquement aux processus gérés par les RH. Les processus de gestion de paie, de gestion des congés, de gestion des notes de frais ou encore le suivi des obligations légales sont bien entendu nécessaires au bon fonctionnement de l’entreprise, mais ils ne sont pas directement des sources de performance. La transformation numérique et les outils qui l’accompagnent peuvent donc permettre d’optimiser ces processus, mais les RH doivent avant tout se concentrer sur le développement du capital humain dans cette transformation digitale. À ce titre, la transformation numérique doit permettre d’anticiper les tendances du marché et les compétences nécessaires. Elle doit apporter des outils qui aideront à s’assurer que l’entreprise dispose de collaborateurs compétents avant le lancement d’un projet. Les outils doivent être au service de la performance des collaborateurs et, à terme, de l’entreprise. En choisissant les bons outils, une entreprise s’assure ainsi un avantage compétitif.

 

À lire aussi : Quels sont les différents types de compétences ?

 

 

L’importance de la GPEC pour anticiper la transformation digitale

 

En quoi la GPEC permet-elle d’anticiper et d’appréhender la transformation digitale ?

 

Qu’est-ce que la GPEC ?

 

La gestion prévisionnelle des emplois et des compétences permet d’adapter les emplois, les effectifs et les compétences aux besoins d’une entreprise. Il s’agit d’une démarche d’anticipation des ressources humaines qui a pour vocation d’accompagner un changement. La première étape de la GPEC consiste à identifier les objectifs stratégiques d’une entreprise, puis à dresser un état des lieux des ressources en place en analysant les compétences des collaborateurs. Lors de la troisième étape, on va cartographier les besoins nécessaires à l’entreprise pour atteindre ses objectifs, et identifier ainsi l’écart entre ses besoins futurs et les ressources dont elle dispose. En fonction des résultats obtenus, l’entreprise met en place un plan d’action pour faire coïncider ses objectifs avec les compétences dont elle aura besoin pour les remplir.

 

En quoi la GPEC permet-elle d’anticiper la transformation digitale ?

 

Le rôle des RH est primordial pour accompagner la transition digitale de façon globale. Pour ce faire, les ressources humaines peuvent s’appuyer sur les outils de la GPEC afin d’accompagner l’évolution des compétences induite par la transformation digitale. Parmi les outils de la GPEC, la cartographie des compétences permet d’approfondir la représentation d’un organigramme en jouant le rôle de complément des fiches de poste. En effet, la cartographie des compétences met en avant les compétences en place et celles qui nécessitent d’être acquises. Elle est donc un outil précieux qui sert à mettre en évidence les besoins en formation. En appliquant ainsi la transformation digitale au capital humain, l’entreprise peut définir les compétences, mais aussi les forces et les éventuels manques de chaque collaborateur. En fonction de ces résultats, les RH peuvent adapter les formations à mettre en place afin d’accompagner cette transformation digitale.

 

À lire aussi : Les principaux outils de la GPEC

VOUS SOUHAITEZ EN SAVOIR PLUS SUR LA CARTOGRAPHIE DE COMPÉTENCES AVEC BOOSTRS ?

DÉCOUVREZ LE SKILLMAPPER