Mister Temp'

par Grégoire Boutin 25.04.18

Zoom sur MisterTemp', les disrupteurs de l'intérim

Pas un jour ne passe en ce moment sans que l'on ne lise de bonnes nouvelles économiques : selon l'OCDE, la croissance mondiale devrait s'approcher des 4% cette année (contre 3.7% en 2017), la France n'a jamais créé autant d'emplois salariés depuis 2007 (avec près de 270,000 emplois créés !)…

Cette bonne santé économique se lit également dans les chiffres de l'intérim : en effet, l'emploi intérimaire a progressé de 8.5% en 2017, soit l'équivalent de 50,000 emplois en équivalent temps plein. Parmi les secteurs les plus dynamiques dans l'intérim, on peut notamment citer le BTP, les transports et la logistique. Ce que l'on sait moins, c'est que ce sont les cadres et les professions intermédiaires qui ont connu le plus fort taux de pénétration au sein de la population des intérimaires, même si les ouvriers (qualifiés et non qualifiés) représentent toujours la plus grande part des intérimaires.

Longtemps perçu comme un marché assez poussiéreux ou peu 'sexy' - avec une connotation assez négative puisque souvent associé à la précarité, l'intérim a vu ces dernières années son image évoluer, notamment parce qu'il s'agit d'un mode de vie de plus en plus choisi là où il était assez systématiquement subi il y a une dizaine d'années. Plusieurs raisons à cela : côté entreprise, il s'agit d'un mode de recrutement assez adapté car il combine flexibilité et réactivité. Côté employé, c'est la recherche de la 'flexisécurité' qui prime, avec un mode de travail plus en phase avec les attentes qu'une organisation plus conventionnelle. Parmi les millennials, ce sentiment est encore plus prégnant puisque plus de 8 employés intérimaires sur 10 dans cette tranche d'âge jugent la flexibilité qui leur est offerte comme une source de motivation et d'engagement.

Ce marché de plus de 25 milliards d'euros est donc assez logiquement, mais depuis peu (moins de 3 ans), la cible de startups qui digitalisent recrutement et paie en repensant l'expérience utilisateur des deux côtés : employeur et employé. Longtemps, l'agence d'intérim a été perçue comme un petit local avec 4 ou 5 employés et des offres d'emplois listées sur des supports physiques. La digitalisation a permis notamment d'adresser les besoins urgents des employeurs et des employés : là où, auparavant, le salarié apportait en main propre un CV, une lettre de motivation et des fiches de temps travail dans des agences physiques parfois éloignées de chez lui, il reçoit aujourd'hui directement via SMS, email ou par le biais d'une application des propositions de mission qui lui sont adaptées et peut ainsi répondre en temps réel. Côté employeur, la digitalisation permet d'avoir un service en continu - il est ainsi possible de recruter des intérimaires 24h/24 et 7 jours/7 à un coût inférieur (rendu possible par la dématérialisation du service et la baisse des coûts fixes, avec à la clef un service d'intérim moins cher de 20% par rapport à l'intérim en agence physique) et ce avec une réponse quasi immédiate.

Il serait pour autant trop simple d'opposer frontalement agences d'intérim physiques et solutions digitales qui seraient là pour tout désintermédier ; en effet, la maîtrise de la technologie ne remplace pas la connaissance du marché local du travail, et n'amène pas davantage une base de candidats à l'intérim que les agences physiques ont mis des années à construire. C'est pour cela que, souvent, ces plateformes sont adossées à des groupes d'intérim qui existent depuis plusieurs années.

Ainsi Alphyr, acteur important du domaine de l'intérim depuis 2009, a lancé en Février 2017 son offre d'intérim en ligne MisterTemp' pour permettre aux entreprises de sélectionner, contacter et contractualiser de manière agile en quelques clics avec des intérimaires sur tout le territoire national. Le fonctionnement de MisterTemp' est extrêmement simple :

  • Les intérimaires sélectionnés par les clients sont contactés directement via SMS et email, et ils répondent en temps réel
  • Le client et les intérimaires signent leur contrat en ligne
  • À l'issue de la mission, MisterTemp' propose au client d'évaluer la prestation du candidat qu'il a employé

Couvrant des secteurs aussi variés que le BTP, l'évènementiel, l'hôtellerie et la restauration, le transport ou encore la vente, MisterTemp' compte plus de 54,000 contrats signés en un an, 8,500 intérimaires pour un chiffre d'affaires de 16.5 millions d'euros dès la première année. Des chiffres inatteignables pour une startup qui se serait lancée à la même période sans le support derrière d'un groupe de l'envergure d'Alphyr.

Alphyr en quelques chiffres :

  • Création en 2009
  • 82 agences
  • 125 millions d'euros de chiffre d'affaires
  • 3,000 clients
  • 97% de satisfaction client

MisterTemp' en quelques chiffres :

  • Plateforme lancée en Février 2017
  • 16.5 millions d'euros de chiffre d'affaires
  • 8,500 intérimaires mis en poste

Tags : #startup, #RH, #interim, #recrutement

Articles liés

En savoir plus
Switch Collective

26.04.2018 - Grégoire Boutin

Lancée fin 2015, Switch Collective est une startup qui veut a...

En savoir plus
En savoir plus
Mister Temp'

25.04.2018 - Grégoire Boutin

Zoom sur MisterTemp', les disrupteurs de l'intérim Pas u...

En savoir plus